vendredi 22 mars 2013

"Seule contre tous..." Le harcèlement en entreprise, Karine Fleury.





Avis de lecteurs

J'ai lu d'une seule traite ce livre très bien écrit et tellement vrai. Les larmes me sont venues aux yeux à chaque fois que des situations décrites dans le livre me rappellent ce que je vis actuellement. Christine Colin (Rubrique "Avis de lecteurs")

Un livre bien écrit qui pourrait aider certaines personnes pour se libérer de cette oppression qui pèse sur les personnes. Colette Mémain (Rubrique "Avis de lecteurs")

"J'ai été atterrée (même si au fond on sait qu'elles existent) de voir les bassesses et manipulations utilisées par les dirigeants. Merci pour ce témoignage et surtout pour ton courage dans ce combat digne de David contre Goliath". Léa Viler (Rubrique "Avis de lecteurs")

J'ai lu quasiment ton livre d'une traite. J'admire ta pugnacité et l'humour que tu es parvenu à glisser dans ton récit. Le caractère insidieux et pervers de la manipulation est à mon avis très clairement exprimé. Cela fait presque froid dans le dos! Isabelle A. (Rubrique "Avis de lecteurs")

J’ai terminé ton livre chère amie et un mot fait battre mon cœur comme un battement de tambour.(...) Vulnérable, comme j’ai horreur de ce mot que j’ai cru entendre tout au long du livre, comme un écho lancinant..(...) Personne n’est à l’abri des manipulateurs. Aline Mariani (Rubrique "Avis de lecteurs")

"Après avoir fermé ce livre, je n’ai pas pu trouver les mots. Ayant connu le harcèlement en entreprise, j’ai suffoqué tout au long de ma lecture. Mais en même temps, j’ai eu le sentiment contradictoire d’être libérée". Mye Vang (Rubrique "Avis de lecteurs")

"...cette histoire se laisse lire tel un "thriller" qui malheureusement n'est que trop réel." Frédérique Martin ((Rubrique "Avis de lecteurs")

"J’appréhendais un peu car j’avais déjà lu pas mal de livres sur le sujet comme les livres d’Hirigoyen ou de Leymann. Mais ce livre est bien différent, c’est un témoignage qui prend aux tripes…" May Kham (Rubrique "Avis de lecteurs")

"J'ai lu ton livre en pensant aussi à tous ceux et celles qui ont subi et subissent encore ce harcèlement". Muriel Harmonic (Rubrique "Avis de lecteurs")

"Agrippée à la couverture, suspendue aux mots, emportée dans les images, dans les rebondissements de ton aventure qui résonnent en moi comme prévu, je n’ai pas vu le temps passer. " Valérie S. (Rubrique "Avis de lecteurs")


Date de parution: 14 février 2013; éditions Eyrolles, collection Histoires de vie; 15 €; N°ISBN : 978-2-212-55555-4



Présentation de l'éditeur

Histoires de vie

Le harcèlement en entreprise


« Sur l’instant, je n’ai pas eu les arguments pour me défendre correctement. J’ai été tellement surprise et sonnée que je me suis laissé faire. Je regrette d’avoir signé le document validant ma mise à pied, j’aurais dû résister et attendre de le recevoir par courrier. C’est facile à dire, une fois l’orage passé. C’est un peu comme pour un jeu télévisé. Dans son salon, un candidat peut être très fort et connaître toutes les réponses, mais une fois sur le plateau de l’émission, face à des millions de gens, il perd pied. Il faut compter avec le trac, la peur. Pour ma part je ne me suis pas retrouvée devant des millions de téléspectateurs, seulement trois personnes, mais pas des moindres. […] Je me demande ce qu’il peut bien se dire sur moi, dans la société, après les propos calomnieux qu’a tenus la direction. La mauvaise réputation et les animosités dont je dois faire l’objet me font mal. Je n’ai aucun moyen de me défendre. Je suis démunie, perdue, je ne dors plus. Je me sens seule contre tous. »

À 26 ans seulement, Karine Fleury connaît une ascension professionnelle inespérée. Responsable d’une équipe de libraires, passionnée par son travail et bientôt déléguée syndicale du personnel, cette jeune femme intègre multiplie les casquettes sans faillir. Aussi lorsqu’elle apprend brutalement par sa direction qu’elle est accusée de harcèlement et mise à pied, elle vacille. Après une période d’abattement, portée par l’énergie de ses proches et son caractère vaillant, Karine décide de lutter pour recouvrer sa dignité et rétablir la vérité. Karine Fleury dépeint les bassesses, les intimidations et les manipulations dont peut user une entreprise pour atteindre ses objectifs commerciaux, les rouages d’un système perverti où le profit prime sur l’humain, et son rude combat pour défendre les salariés malmenés. (éd.Eyrolles)

Karine Fleury raconte son histoire et met en lumière les dysfonctionnements de l'inspection du travail et des prud'hommes, tout en dénonçant la perversion d'un système de management.

Presse:

La République des Pyrénées 22 mars 2017
Conférence sur la souffrance au travail organisée par SISM Béarn




Magazine 100% Vrai:



AVIS DES LECTEURS

Vous aussi vous pouvez m'envoyer vos commentaires n'hésitez pas:

Avis de Christine Colin reçu le 11/02/2014

J'ai lu d'une seule traite ce livre très bien écrit et tellement vrai. les larmes me sont venues aux yeux à chaque fois que des situations décrites dans le livre me rappellent ce que je vis actuellement.

Avis de Colette Mémain lu sur Amazon le 23 novembre 2013

Un livre bien écrit qui pourrait aider certaines personnes pour se libérer de cette oppression qui pèse sur les personnes.

Avis d'Isabelle A. envoyé sur ma messagerie le 18 novembre 2013 à 09h31

J'ai lu quasiment ton livre d'une traite. J'admire ta pugnacité et l'humour que tu es parvenu à glisser dans ton récit. Le caractère insidieux et pervers de la manipulation est à mon avis très clairement exprimé. Cela fait presque froid dans le dos!

Avis de Léa Viler envoyé en MP sur ma page FB le 17 novembre 2013 à 19h06

"Je viens de terminer "Seule contre tous..." Je tiens à te faire part de mon admiration pour ta résistance et ta lutte face aux pressions et agressions que tu as subies, et pour ton engagement auprès des salariés harcelés. J'ai été atterrée (même si au fond on sait qu'elles existent) de voir les bassesses et manipulations utilisées par les dirigeants. Merci pour ce témoignage et surtout pour ton courage dans ce combat digne de David contre Goliath". Léa Viler

Avis d'Aline Mariani envoyé en MP sur ma page FB le 11 avril 2013 à 15h41

J’ai terminé ton livre chère amie et un mot fait battre mon cœur comme un battement de tambour.
Vulnérable.
Nous pensons être des gens normaux, avec des failles, des qualités et des faiblesses. Nous pouvons être des pères, des mères responsables et un jour, nous nous retrouvons vulnérables.
Vulnérable, comme j’ai horreur de ce mot que j’ai cru entendre tout au long du livre, comme un écho lancinant. Pourtant, les témoignages que j’ai lus sur ton blog m’ont paru de loin, bien plus saisissants par rapport à ma petite expérience.
J’ai commencé ma carrière comme secrétaire dans une petite mairie. Rien de reluisant, mais j’aimais mon travail qui me permettait de m’occuper de ma fille. Je n’ai jamais eu de grandes ambitions, je voulais simplement vivre une vie tranquille avec mon mari restaurateur et ma petite fille.
Suite à un changement de maire et d’étiquette politique, ma vie professionnelle a changé soudainement au bout de 4 ans. Notre commune était petite, presque une famille. Le nouveau maire était une sorte de politicien ventru, bon vivant et jovial, presque paternaliste. Tous les dimanches, nous devions assister à ses concours de pétanque, pire à ses séances de psychothérapie spirituelle dans la garrigue… Au bout de 3 dimanches, j’ai dit stop. Et l’homme jovial a révélé son vrai visage. Au bureau, ce fut pressions, manipulations, harcèlements…J’étais la seule à tenir tête à l’homme de pouvoir que tous disaient si gentil, si paternaliste. J’étais devenue le bouc émissaire, la folle de service.
C’est mon mari qui m’a sauvée, à l’époque, on réglait encore les choses à l’ancienne. Il lui a mis un coup de boule, j’ai eu un licenciement avec tous les avantages et j’ai pu me reconstruire, cultiver mon jardin, loin de ces manipulateurs ou de ces lâches : mes collègues et amis.
Merci Karine pour ce beau livre, ce témoignage. Personne n’est à l’abri des manipulateurs. Merci pour votre courage. Contrairement à tous ceux qui ont témoigné, un autre a eu du courage pour moi.

Avis de Mye Vang envoyé en MP sur ma page FB le 26 mars 2013 à 10h32

Après avoir fermé ce livre, je n’ai pas pu trouver les mots. Ayant connu le harcèlement en entreprise, j’ai suffoqué tout au long de ma lecture. Mais en même temps, j’ai eu le sentiment contradictoire d’être libérée.

Libérée par les mots que Karine a su trouver si simplement pour décrire avec la précision d’un scalpel, le harcèlement horrible dont elle a été victime.

J’avais une vision fausse et naïve du milieu littéraire; je pensais que c’était des gens cultivés, férus de connaissance humaine et donc plus aptes à être intelligents, voire supérieurs et à comprendre. Que nenni ! Le harcèlement concerne tous les milieux et tous les gens, que ce soit en usine, à l’hôpital ou chez les intellectuels. Car il s’agit de production, d’argent, de rendement encore une fois au détriment de l’humain. La nature humaine est bien décevante car dans la manipulation, on ne voit pas le double visage des harceleurs. La difficulté pour l’héroïne car pour moi, c’est une vraie héroïne, c’est de les démasquer, de rester debout devant leur hypocrisie, leur mesquinerie insupportable.

Ça m’a fait un choc, j’avoue.

Ce livre m’a remuée, m’a mise en colère, mais m’a donné aussi espoir devant cette leçon de courage.

Seule contre tous est bien un titre approprié, juste.

Rester debout malgré la solitude d’un combat injuste du pot de terre, contre le pot de fer, seule contre les harceleurs mais aussi les lâches, les petits mesquins arrivistes.

Il me tarde de lire l’auteur sur un autre registre car elle est très douée pour disséquer la nature humaine, elle serait une romancière redoutable en psychologie dans des thrillers ou des romans policiers.

Je conseille vivement ce livre qui est pour moi plus qu'un livre sur le harcèlement, c'est un livre de sociologie sur les méandres tortueux de l'esprit humains quand il s'agit de détruire, mais aussi de construire à partir d'un champ de ruine, je parle de l'auteur. Que le courage aussi se révèle face au nombre !

Avis de Frédérique Martin envoyé en MP sur ma page FB le 22 mars 2013 à 13h

"Chère karine, J'ai terminé hier soir ton livre que j'ai dévoré. Tout d'abord bravo car c'est très bien écrit, cette histoire se laisse lire tel un "thriller" qui malheureusement n'est que trop réel. Et puis ensuite tu as toute mon admiration pour ton courage, ta persévérance et surtout que tu continues à être aussi spontanée même si cette épreuve t'a aguerrie. En te lisant j'étais d'une part tellement heureuse de ne pas avoir à supporter toute cette "merde" que l'on retrouve beaucoup dans les sociétés privées,d'autre part on se demande comment font les personnes qui n'ont pas ta force car tu l'avais en toi au départ. Mais bon, c'est terrible et je crains que les choses ne vont pas en s'arrangeant. J'espère que ton livre va avoir le succès qu'il mérite."


Avis de May Kham posté sur ma page FB le 18 mars 2013 à 16h

Il est toujours difficile pour moi de juger de la qualité d’un livre car, je sais que bon nombre d’auteurs, travaillent leur oeuvre avec leurs sueurs et leurs larmes et que, tout est subjectif. J’essaie toujours de le faire impartialement. Même si, une semaine auparavant alors que je parlais du livre, une de mes lectrices qui, bien entendu, ne m’appartient pas, me dit qu’elle a rencontré Karine Fleury, lors d’un salon littéraire du cÔté du Béarn… Elle me raconte sa douceur, sa gentillesse et son professionnalisme car, Karine non seulement parle de la littérature avec passion mais conseille également sur des auteurs à lire, sans jalousie aucune et avec beaucoup de bienveillance.
J’appréhendais un peu car j’avais déjà lu pas mal de livres sur le sujet comme les livres d’Hirigoyen ou de Leymann. Mais ce livre est bien différent, c’est un témoignage qui prend aux tripes… Et contrairement aux autres livres qui dissèquent plus ou moins bien le processus du harcèlement, celui-ci est bien différent, le harcèlement concerne toute personne, aussi forte soit-elle. Il n’y a pas un profil type du harceleur ou un profil type de victime… Ce livre, écrit très simplement, et dieu sait si c’est difficile d’écrire simplement pour un auteur, nous plonge rapidement dans une micro-société, qui n’est que le miroir concentré de la société. On suit l’héroïne, qui comme tout salarié passionné, se trouve avec des dons d’ubiquité. Elle est partout, s’occupe de la logistique, du rangement, des clients, des patrons, des relations, de la communication etc…..
Un travail inhumain qu’elle essaie de remplir au mieux, malgré les changements de direction, les rumeurs, les trahisons, les pressions… Ah, cette Jennifer, sacré personnage que nous avons presque tous connu sous une forme différente… Non, l’auteur n’est pas née de la dernière pluie, elle est même intelligente et forte. On peut toujours se dire, d’un regard extérieur : - Mais purée! Elle s’est faite avoir! Mais elle voit pas tout cela arriver, c’est gros comme une maison!!!
Non, c’est possible. A sa place, nous aurions été dans le même engrenage. Se sentir si seul, avoir la boule au ventre, la gorge serrée, comme un poisson hors de son bocal. Plus on avance dans le livre, et plus on se retrouve dans le film magnifique de Sidney Polack "On achève bien des chevaux!"
Atmosphère cruelle, on devient des marionnettes, des acteurs forcés d’un spectacle que des êtres humains, oui des êtres humains et ce mot est trop grand pour ces harceleurs qui poussent à la mort, ont mis en place. L’auteur trouve cette force incroyable de casser cette comédie inhumaine, de se battre pour retrouver sa dignité et rester debout.
Une leçon de courage exemplaire à suivre… Bravo Karine Fleury, j’espère sincèrement lire un autre livre! MAY KHAM

Avis de Muriel Harmonic envoyé en MP sur ma page FB le 7 mars 2013, 20h38

"Quel beau livre et si bien écrit. Quel courage quelle détermination mais quelle souffrance aussi. J'ai lu ton livre en pensant aussi à tous ceux et celles qui ont subi et subissent encore ce harcèlement. Tu n'as pas baissé les bras et pour ça je te félicite."

Avis de Valérie S. envoyé par courriel le 20/02/2013 à 11h52

"Bon voilà. Ce matin, une idée m’a réveillée de bonne heure : celle de lire ton livre fraichement livré par le facteur mais qu’une journée très bousculée ne m’a pas permis d’ouvrir hier.
Agrippée à la couverture, suspendue aux mots, emportée dans les images, dans les rebondissements de ton aventure qui résonnent en moi comme prévu, je n’ai pas vu le temps passer. Aller jusqu’au dernier mot sans m’arrêter était une obligation.
Je viens donc de le refermer mais j’ai ouvert en moi celui de ma propre aventure qui paraphrase bien souvent la tienne.... Incroyable...
Tu es très pudique dans tes sentiments. Tu t’es cachée derrière du sarcasme qui m’a bien fait sourire....Je sais bien ce que c’est. Il y a l’avant et l’après. Seul point positif, comme tu le dis si bien, tu ne pourras plus être harcelée !
Comme c’est drôle.... moi aussi j’ai été déléguée syndicale FO dans mon histoire....Moi aussi cela a été grandement apprécié par ma Direction qui m’en complimente encore à ce jour Sarcastique.... En arrêt depuis Septembre, je ne compte plus les coups de fils de mon chef ou pire, du stagiaire à qui il demande d’appeler ! Je ne compte plus les courriers de demande de paperasse, le contrôle que j’ai subi, celui qu’a subi mon médecin (il a bcp apprécié !!!).
Quand j’ai été victime de harcèlement, et que j’ai eu très peur (pour ma vie) j’en ai d’abord parlé.... aux délégués du syndicat maison Cf... qui m’ont expliqué qu’il valait mieux que je mette la tête dans le guidon sans faire de vague (!!!).
J’ai eu aussi la malchance de tomber sur un médecin du travail véreux (il s’appelait C... le bien nommé....) qui a devant moi appelé mon chef pour lui transmettre ma plainte. Puis il a raccroché et m’a traité de feignante !!!!
Quant aux prud’hommes, je ne t’en parle même pas !!!!
Alors effectivement, moi non plus je ne me laisse plus harceler aussi facilement mais quand même, je fatigue de mes “casseroles” (là, je cite mon DRH !!!). Et après 16 ans de bons et loyaux services (eh oui, moi aussi je suis assez tarte pour continuer à bien faire mon boulot !!) je gagne 1000 € et je suis tout en bas de l’échelle. Les promotions ne sont jamais pour moi : les entretiens se passent toujours très bien et puis après, on m’appelle toujours, un peu gêné, pour me dire que j’avais sans doute le meilleur profil MAIS ..., car il y a toujours un MAIS....
J’aurais de quoi écrire le tome 2 de ton livre....avec le risque de la redondance....sauf que j’y ajouterais des choses
Je souhaite que ton livre soit lu par beaucoup de salariés. Mais j’émets quand même des doutes sur la nature humaine, même si je suis d’un naturel naïf et résolument optimiste...."
Valérie...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire